champagne

Des bouteilles centenaires récupérées dans une cave d’Epernay

1851. Originaire de Champagne, Pol Roger s’installe à Epernay à seulement 18 ans et commence une affaire de négoce de champagne brut, se focalisant sur le marché anglais florissant.
La notoriété de la maison champenoise ne fait que s’accroître, même après la mort de son fondateur en 1899.

Seulement, rien  ne pouvait prévoir le drame qui allait se produire en 1900.

Un mois de février, particulièrement pluvieux et froid, et l’accident s’est produit : les caves de la maison se sont effondrés, engendrant une perte considérable de presque 1.5 millions de bouteilles mais fort heureusement aucune perte humaine.

C’est au cours d’une étude de travaux d’agrandissement à l’endroit de l’effondrement que le chef de cave, Dominique Petit, découvre l’impensable : une bouteille parfaitement intacte, vieille de 118 ans.
Dominique Petit et son directeur de production Damien Cambres ne peuvent résister à la tentation d’agrandir l’ouverture, pour au final y découvrir un total de 19 bouteilles, toutes intactes.
Dominique Petit raconte : « On va y trouver beaucoup de rondeurs, de la fraîcheur, car il n’y a pas eu d’altération de l’acidité. Et également des notes de maturité sur des grillés. »

De futurs sondages sont prévues afin d’y déceler peut-être de nouvelles cavités, et avec elles de nouveaux trésors…

Reportage France 3 : https://www.youtube.com/watch?v=QQkf8g7cblU

Articles sur le même sujet

Laisser un commentaire