bretagne

La Bretagne, ça vous gagne

Au pays du Chouchen, de la sardine et des crêpes, il est plus commun de rencontrer des cidreries.
Mais bientôt, les choses vont changer. Eh oui, la vigne s’installe aussi en Bretagne!

 

Il est retrouvé des traces de viticulture en Bretagne au Moyen-Age avec la christianisation, voire même avant. La viticulture était alors essentiellement pratiquée par les églises, pour les besoins du culte. Sans que cela soit un pôle viticole majoritaire, la région produisait tout de même quelques vins blancs même si la culture y était particulièrement difficile (notamment pour atteindre la maturité des raisins).
On comptait alors environ 800 hectares de vigne.
Puis la vigne a été délaissée petit à petit dans la Bretagne-ouest, et les vignobles ont alors reculé vers le pays nantais, au climat plus clément et à la culture plus facile.

Délaissée mais pas abandonnée !

Une petite association d’irréductibles bretons (l’ARVB : Association de Reconnaissance des Vins de Bretagne) s’est battue afin d’obtenir l’autorisation de commercialiser du vin breton.
Cette association de passionné a su mettre un coup de projecteur sur la Bretagne et à intéresser quelques grands groupes et producteurs professionnels à s’installer.
« Il existe des vignobles au sud de l’Angleterre, pourquoi pas ici? »

En effet, la Bretagne, sous les assauts du réchauffement climatique, est devenue une zone plus tempérée. Seulement, cette hausse des températures est particulièrement lente de par la présence de la mer, rendant le climat stable et doux.

Un terrain d’expérimentation

Même si aujourd’hui les plantations sont au stade d’expérimentation, en 2017 la première cuvée de rouge de Bretagne sortait au Mont-Garo. De plus en plus de jeunes viticulteurs sont désireux de s’installer en Bretagne (répondant aux nombreux appels d’offre), et de découvrir le potentiel de cette terre et de ce climat qui à terme, selon les scientifiques, pourrait aboutir au climat que l’on retrouve aujourd’hui à Bordeaux.
En effet, sur cette terre tout reste à faire.

 

On voit alors les vignobles se multiplier en Bretagne comme sur l’ïle de Groix, à Belle-Ile ou encore à Treffiagat, avec de nombreuses autorisations de plantation en biodynamie.
Laissant place alors à un terrain de jeu inespéré pour bon nombre de viticulteurs…

 

Malheureusement il n’est pas encore possible d’en acheter (le vignoble étant trop jeune). Les premières commercialisations devraient commencer d’ici 2019-2020.

Articles sur le même sujet

Laisser un commentaire