production mondiale de vin

Production mondiale de vin, la France perd la première place

La France perd sa première place concernant la production mondiale de vin. Pour la deuxième année consécutive, le volume de vin français exporté diminue. Avec 48,9 milliards d’hectolitres, c’est l’Italie qui remporte le titre.

Selon une récente étude de l’OIVV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin), l’exportation de vins est la plus importante en Italie, suivie de l’Espagne. La France, elle, n’arrive qu’en troisième position. Force est de constater que depuis 2007, l’exportation de vin depuis la France, s’est ralentie. En trois ans, l’exportation de vins dits « tranquilles » a diminué de 16 millions de caisses.

Il est certain que le nombre de pays producteur ne cesse d’augmenter. 37% des vins consommés dans le monde ne proviennent pas de France… Le vin du « Nouveau Monde » (États-Unis, Chili, Argentine, Afrique du Sud, Australie et Nouvelle-Zélande) assure dorénavant 30% de la consommation mondiale, empiétant ainsi sur l’exportation de vin français. Pendant que les pays du Nouveau Monde plantent de plus en plus de vignes, les viticulteurs français reçoivent des aides financières en cas d’arrachage de pieds.…

Autre facteur qui rentre en ligne de compte, la production de vin en France. En effet, depuis 2014, on constate que la France a joué de malchance au niveau de la météo. La pluie, le gel, l’absence de soleil ont particulièrement mis à mal les vignes françaises et donc la production mondiale de vin made in France.

Dans le même temps, il apparaît que les Français consomment de moins en moins de vin. Plus exactement, la consommation de vin français évolue. Plus de Français boivent, mais en plus petite quantité. La consommation de vins français est de 42 litres par an, ce qui en quantité, est moitié moins qu’il y a 25 ans.

Petite compensation, si le vin français s’exporte moins bien, le prix de la bouteille est plus élevé.… Ceci, car les grands crus ont toujours la côte à l’étranger. Selon la FEVS (Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux de France), près de 80% des vins français qui sont vendus à l’étranger le sont à partir de 5 euros. Les Italiens et les Espagnols vendent en moyenne leur bouteille, respectivement à 2,50€ et 1,16€. La FEVS souligne, par ailleurs, les bonnes performances du champagne (+1,3%), qui compensent la baisse des vins tranquilles.

Si les bouteilles hexagonales s’exportent de moins en moins, la qualité des vins français n’est pas en cause puisque les grands crus séduisent toujours autant les étrangers. Avec 8,27 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015, le vin français n’a finalement rien à envier à ses voisins.…

Donc la production mondiale de vin est désormais italienne, qu’en pensez-vous ? Est-ce inquiétant ou non ?

N’hésitez pas à partager l’article s’il vous a plu !

Articles sur le même sujet