thought-2123970_1920

Trucs et astuces du jour !

Eh oui, il y en a des questions existentielles parfois…

Comment laver son linge après avoir fait une tâche de vin?
Et non, le mythe du sel sur le vin rouge n’existe pas ! Il ne va rien absorber et en plus… il abîmera votre linge en prime !

Mais alors comment faire?

Avec du vin rouge : La clef, d’une part, est de nettoyer la tâche le plus rapidement possible après le drame.

  • Plonger votre linge à l’eau froide pour ne pas fixer la tache
  • Nettoyer à sec au savon (de Marseille de préférence) avant de laver votre linge.
  • Un peu de talc permettra d’absorber le liquide renversé en brossant votre linge avec
  • Sur une tâche sèche, vous pouvez utiliser de l’alcool à 70° voire du vinaigre blanc.

Avec le vin blanc :

  • Pensez à imbiber immédiatement votre linge à l’eau froide
  • Vous pouvez également imbiber votre linge de lait et laisser une trentaine de minute agir avant de rincer et de passer en machine

Vos chemises et robes resteront ainsi intactes !

 

Que faire de votre vin resté en bouteille trop longtemps?

Une grande soirée, beaucoup de convives, de bon vin… Mais peut-être trop ! et avec toutes ces bouteilles sur les bras, passées, on peut être parfois tenté de les jeter directement à l’évier.

Je vous arrête avant de commettre l’impardonnable ! Bien des solutions existent pour utiliser votre vin différemment, et en voici quelques-unes!

  • Pensez à la marinade ! le vin attendrira vos viandes, les saveurs incorporeront la chair et le vin transmettra son goût à votre viande fraîchement marinée.
  • Le déglaçage : aussi appelée « récupération des sucs de cuisson ». Si après votre cuisson de plat vous vous retrouvez avec un fond de casserole épais mais très savoureux, n’hésitez pas à le faire revenir avec un petit verre de vin blanc !
  • Le cuisine pure et dure : n’oubliez pas nos plats traditionnels ! Bœuf bourguignon, coq au vin, mouclade, risotto… L’éventail des possibilités est infini !

Bien-sûr, si vous aviez un Pétrus ou un château Margaux, je vous déconseille de vous en servir pour la cuisine… Mais je vous fais confiance pour ne pas gâcher un tel vin!

 

Ce week-end, c’est Pâques, à l’aide! qu’est ce que je sers?

D’aucuns vous diront que pour accompagner un bon chocolat de Pâques, il vous faut un liquoreux puissant. Je ne vous apprend donc rien, mais je préfère vous conseiller des vins hors des sentiers battus, vous en serez cloués sur place!

  • Un bon mousseux, bien-sûr ! Misez sur des vins rafraîchissants et peu amers comme les crémants de Loire qui sont pour moi un excellent rapport qualité/prix. Légèrement sucré, sur un beau fruit blanc, les bulles très fines, vous ne pouvez pas vous tromper. Je ne pourrai que vous conseiller le « Blanc de Noir » de la maison Ackerman pour une dizaine d’euros.
  • Un rouge très fruité avec de la puissance et du corps comme un Médoc saura ravir parfaitement vos différents chocolats blancs et pralinés. Essayez le « Pépin d’Escurac » en Médoc 2014. Un peu boisé, voire fumé avec quelques notes animales et un tanin très présent. La parfaite combinaison avec un chocolat un peu gras!
  • Enfin, un peu plus spécial mais que je ne peux que vous conseiller par expérience personnelle… Un vin jaune du Jura dont j’ai déjà évoqué l’expérience dans un précédent article. « Pour le chocolat, un petit exercice ludique s’impose. Rien de bien compliqué, mais purement efficace, et extrêmement étonnant pour novices comme confirmés (pour l’avoir exercé lors de mes études, c’est particulièrement saisissant). Je vous conseillerai donc un vin jaune du Jura : Domaine Tissot  » Arbois vin jaune 2010″. Attention, bu seul ce vin sera étonnant et peut sembler mauvais. Laisser le respirer, il développera alors ses arômes de noix très spéciales.
    Seulement, revenons à notre petit exercice… Prenez ce vin seul et dégustez le. Puis, prenez un chocolat noir 90% cacao, et re-dégustez ce vin… Et vous aurez la preuve la plus formelle que OUI ! l’accord mets et vins est extrêmement important dans un repas! »

Laisser un commentaire