two-types-of-wine-1761613_1920

C’est bien, c’est bio, c’est bon !

La tendance actuelle n’est plus uniquement aux grands vins ou aux grandes cuvées…
Oui, la tendance est aussi au bio ! Ces cuvées respectueuses de l’environnement, de notre santé, du produit. De plus en plus de clients cherchent à acquérir des vins issus d’agriculture biologique, ou des vins bio…

Mais à quoi correspondent tous les sigles qui nous sont présentés? Le vin bio est-il meilleur ou moins bon?

 

Commençons par le commencement… Les différents sigles bio !index2

  • Le label AB : Garantie que le vin est bio, donc issu de culture biologique. Les intrants utilisés sont des produits d’origine naturelle en vue de garantir l’équilibre naturel du sol, et les pratiques viticoles restent limitées. Seulement, la vinification, elle, ne s’effectue pas en bio, attention ! Le label AB n’interdit donc pas l’usage de sulfites ou autres agents dans le vin lors des vinifications.

 

  • Nature et progrès : La même garantie viticole que le label AB (donc raisin bio), mais en plus doit respecter un cahier des charges strict en terme de vinification et limiter tout usage de produits lors de la conception du vin (diminution de moitié de l’usage des sulfites par exemple). index

 

  • Demeter : Ce label est réservé aux vins issus de l’agriculture dite en « biodynamie », qui est un état d’esprit encore plus avancé que l’agriculture biologique. Il préconise indexl’harmonie entre insectes, plantes et animaux, par exemple par l’utilisation de plantes comme le sarrasin entre les rangs de vignes pour palier au désherbage chimique et thermique. Se créé alors un équilibre pérenne dans la vigne.

 

  • Biodyvin : Ce label reste décerné à quelques rares élus ayant pratiqué une viticulture en biodynamie stricte et aboutie.

 

Mais une question se pose encore et encore, et à laquelle on ne peut répondre avec précision… Un vin bio est-il nécessairement meilleur ou moins bon qu’un vin dit « classique »?

Encore une fois, tout n’est que question de goût. Seulement, il existe quelques caractéristiques constantes chez les vins bio. Au nez, ces vins paraissent fermés avec de fortes odeurs de réduction (vous aurez alors le sentiment de sentir de l’œuf, et donc que votre vin est mauvais). Aérez-le quelques instants, pour contre-balancer la réduction avec de l’oxydation et votre vin s’ouvrira !
Si ces notes ne disparaissent pas, alors ce vin aura été mal travaillé…
Le fruit, au cours des différentes dégustations, paraît plus pur, plus abouti et plus mûr qu’un vin classique. Seulement, l’acidité y est un peu plus élevée (pour diminuer l’usage des sulfites, certains vignerons préfèrent avoir une acidité légèrement plus élevée afin de mieux protéger le vin) . De même, la minéralité semble plus exprimée chez les vins bio.
Enfin, la bouche reste assez courte contrairement à un vin classique. Il peut même parfois être perlant (pétiller légèrement). Ce phénomène est dû  à une trop forte présence de CO2 résiduel en bouteille.

 

Ainsi, certains vins bio peuvent être gage de grande qualité, parfois étonnante ! L’agriculture bio est en pleine expansion en France, et vous auriez tord de ne pas y jeter un petit coup d’oeil !

Enfin, pour les pointilleux, sachez qu’un label « vin végan » est en passe d’être réalisé, avec pour gage le non-usage de produits issus d’animaux (il est possible pour les vignerons aujourd’hui d’utiliser certaines colles, pour stabiliser les vins, issues d’animaux comme les ichtyocolles de poissons ou l’albumine d’œuf). De nombreuses pétitions circulent afin de labelliser ces vins et interdire l’utilisation de ces produits…

 

Il ne faut, de mon point de vue, ne pas aller trop loin dans la démarche qualitative végan, et il faut se rappeler que le vin est un produit issu de la vigne, et donc de la terre… Et que sans certains de ces produits, on ne pourrait pas avoir la qualité de vins que nous avons ! Mais le débat reste ouvert !

Articles sur le même sujet

Laisser un commentaire